Cahiers de métaphysique et de théologie : La pensée de l’Église de Rome PDF

Le thomisme est cahiers de métaphysique et de théologie : La pensée de l’Église de Rome PDF courant philosophique ouvert sur une théologie faisant référence à Thomas d’Aquin consistant principalement en un réalisme philosophique. De nos jours, les penseurs qui se rattachent à la pensée de Thomas d’Aquin forment un thomisme qui est un courant philosophique et théologique encore vivant.


Les interprétations actuelles de Thomas d’Aquin consistent notamment en une mise en perspective contemporaine. L’histoire du thomisme pose de difficiles problèmes de définition. Certains nient en effet l’unité de cette histoire, car il n’y aurait pas de critères certains pour distinguer ce qu’est un thomiste au sens strict : toutes les thèses fondamentales de Thomas d’Aquin furent à un moment soutenues ou rejetées par les thomistes. Ces thèses forment un réalisme métaphysique qui s’oppose nettement à l’idéalisme, au positivisme et au matérialisme. Les penseurs se déclarant thomistes ne dévièrent pas ou très peu de ces thèses fondamentales. Certaines thèses de la doctrine de Thomas sont condamnées trois ans après sa mort, en 1277 sous le soupçon d’Averroïsme, condamnations confirmées en 1284.

Ce retour au thomisme se marque par l’adoption définitive de la Somme théologique qui remplace le Livre des Sentences de Pierre Lombard comme manuel de théologie. La somme théologique devient l’ouvrage qui doit être lu, étudié et commenté. Ainsi, c’est surtout pour lutter contre la réforme de Martin Luther que l’Église tente d’organiser sa pensée vers Thomas d’Aquin. Tous les efforts théologiques se réclament donc du thomisme. Le renouveau thomiste s’affirme d’abord chez les dominicains. Jean Ginès Sepulveda, adversaire de Vitoria. Ignace de Loyola choisit Thomas d’Aquin comme docteur officiel de son Ordre avec l’obligation de le suivre sur toutes les questions théologiques.

Gabriel Vasquès, auteur d’un commentaire sur la Somme théologique de Thomas d’Aquin. Dans ses Disputationes metaphysicae, il abandonne la distinction réelle entre essence et existence. Rodrigues Arriagi, auteur d’un volumineux Cours de théologie resté inachevé et d’un Cursus philosophicus où il se montre éclectique. Francisco Suarez, qui a  systématisé  en manuel la philosophie de Saint Thomas. Sylvestre de Ferrare qui produit un commentaire de la Somme contre les gentils. Cajétan, cardinal délégué par le Pape pour lutter contre Luther, produit un commentaire de la Somme de théologie.