COLBERT, MARQUIS DE SEIGNELAY. Le fils flamboyant PDF

Chevalier de l’ordre de Saint-Michel, grand trésorier et commandeur des ordres en survivance de son père en 1675. Il fait ses études chez les COLBERT, MARQUIS DE SEIGNELAY. Le fils flamboyant PDF sous la direction du Père Bouhours en 1664. Le 23 mars 1672, il est admis auprès du roi pour assister son père dans les affaires de la marine, suivre les affaires courantes et signer les dépêches.


Le 6 septembre 1683, à la mort de son père, Seignelay lui succède comme secrétaire d’État de la Marine de Louis XIV. Il occupe cette fonction jusqu’à sa mort en 1690, à l’âge de trente-neuf ans des suites d’un cancer généralisé. Il achève et signe le Code noir commencé par son père et poursuit son œuvre en mettant la marine française en état de rivaliser avec les flottes anglaise et hollandaise et en préparant les grandes campagnes navales. En mai 1684, avec Duquesne, il participe au bombardement de Gênes.

Il est nommé ministre d’État en 1689. Rival de Louvois, comme son père, il bénéficie de l’appui de Madame de Maintenon, maitresse puis femme de Louis XIV. Seignelay épouse en premières noces Marie-Marguerite d’Alègre, fille de Claude-Yves marquis d’Alègre et de Marguerite-Gilberte de Roquefeuil, le 8 février 1675. En 1683, Seignelay hérite du domaine de Sceaux. La marine française a donné le nom Le Seignelay à un cuirassé dans les années 1880.