Gerbert d’Aurillac : Le Pape de l’an mil PDF

Cette année est gerbert d’Aurillac : Le Pape de l’an mil PDF appelée l’an mille, ou encore l’an mil. C’est une année commençant par un lundi.


Gerbert ‘fut un philosophe et un savant curieux de tout, passionné de mathématiques comme d’astronomie, aussi bon connaisseur de la science arabe que de la culture antique. Elevé à Saint-Géraud d’Aurillac et formé en Catalogne, écolâtre de la cathédrale de Reims (c’est-à-dire responsable de l’un des, tout premiers centres d’enseignement en Occident), il fut le plus grand  » intellectuel  » de son temps. Abbé du très riche monastère italien de Bobbio, archevêque de Reims, puis de Ravenne, avant d’occuper le trône de saint Pierre de 999 à 1003 sous le nom de Sylvestre II, ce simple moine auvergnat à la personnalité très affamée sut être, au terme d’une surprenante ascension sociale, un homme d’influence et de pouvoir. Grand politique, il fut le précepteur et l’ami de l’empereur Otton III, et l’élection d’Hugues Capet ne se serait pas faite sans son intervention auprès du haut clergé franc… Enfin, c’est grâce à ses initiatives que virent le jour les Eglises nationales de Hongrie et de Pologne qui sont aujourd’hui parmi les plus florissantes. Qu’il s’agisse des affaires politiques, des problèmes religieux, du débat des idées, il a imprimé sur la fin du XIe siècle sa marque indélébile. Le premier pape français est bien l’homme clé de l’an mil.

En Europe, l’an 1000 est considéré comme la fin du haut Moyen Âge et le début du Moyen Âge central ou Moyen Âge classique. 9 septembre : Les bateaux d’Éric Håkonsson à la bataille de Svolder. L’Église de Pologne reconnaît l’autorité du pape Sylvestre II, qui crée une Église nationale : la Pologne est constituée en province ecclésiastique autonome avec Gniezno comme archevêché. Elle échappe ainsi aux ambitions germaniques. Adalbert de Prague devient son saint patron. Il veut imposer ses croyances ismaïliennes à ses sujets sunnites. 31 mars : Assassinat du roi David III d’Ibérie, qui a légué son royaume par testament à l’Empire byzantin à la suite de sa participation à la révolte de Bardas Phocas.

9 mai à mi-juin : le doge de Venise Pierre II Orseolo attaque la Dalmatie. Olaf Tryggvason se jette dans la mer et son royaume est partagé entre Sven et Olav Skötkonung. Les jarls de Lade, Éric Håkonsson et Svein Håkonsson, adversaires d’Olaf Tryggvason, règnent sur le pays au nom des rois de Suède et du Danemark. 25 décembre : Sacre de Saint Étienne. Jean-Noël Biraben, An Essay Concerning Mankind’s Evolution, vol.

Vie et mort de Byzance, Paris, Albin Michel, 1946, 596 p. Venise, une invention de la ville: XIIIe-XVe siècle, Editions Champ Vallon, coll. Hans Hildebrand Konunga-boken : eller, Sagor om ynglingarne och Norges konungar intill år 1177, Volume 1 A. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 21 juillet 2018 à 17:48. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.