Journal de Pharmacie Et Des Sciences Accessoires, Volume 5… PDF

journal de Pharmacie Et Des Sciences Accessoires, Volume 5… PDF : Irritant pour les yeux, les voies respiratoires et la peau. 43 : Peut entraîner une sensibilisation par inhalation et par contact avec la peau.


S22 : Ne pas respirer les poussières. S26 : En cas de contact avec les yeux, laver immédiatement et abondamment avec de l’eau et consulter un spécialiste. 37 : Porter un vêtement de protection et des gants appropriés. Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire. La quinine est un alcaloïde naturel antipyrétique, analgésique et surtout, antipaludique. Les quinquinas sont des arbres de la Cordillère des Andes poussant en haute altitude. En 1672, dans un opuscule intitulé Pyretologia, a rational account of the cause and cure of agues, Robert Talbor, faisant l’éloge de la poudre de quinquina, met en garde ses lecteurs contre ses effets dangereux lorsqu’elle est mal administrée.

En 1683, Nicolas de Blégny en donne une nouvelle description dans Le remède anglois pour la guérison des fièvres qui fut immédiatement traduit en anglais. Antoine-François Fourcroy, Louis-Nicolas Vauquelin, et le docteur Gomez étudièrent certaines propriétés chimiques de l’écorce de quinquina. L’Académie de médecine examina leur communication le 11 septembre et le 16 octobre 1820. Cela donnera lieu à publication en février 1821 dans le Journal de pharmacie et des sciences accessoires.

Ils découvrirent que la base fébrifuge était constituée de deux alcaloïdes qu’ils appelèrent quinine et cinchonine. Les deux chimistes, en raison de leur formation de pharmaciens, étaient soucieux de tirer des applications pharmacologiques de leur découverte. Ils se lancèrent donc dans la fabrication de la quinine. Leur atelier de fabrication put traiter, en 1826, 138 tonnes d’écorce de quinquina pour extraire 1800 kilos de sulfate de quinine. Ce fut le cas de plusieurs entrepreneurs allemands qui se lancèrent aussi dans l’extraction à grande échelle de la quinine, marquant ainsi les débuts de la grande industrie pharmaceutique.