Les pouvoirs du maire PDF

21-23 mars 2007            L’Action française. Assemblées et Parlements dans le monde, du Moyen-Age à nos jours. Le Centre national des Indépendants les pouvoirs du maire PDF Paysans. François Mitterrand, de nombreuses manifestations ont célébré ou analysé sa présidence, qui fut la plus longue de notre histoire.


Le maire, à la fois représentant de l’Etat dans la commune et chef de l’administration communale, possède à ce titre des compétences diverses, qui concernent des domaines extrêmement différents : état civil, élections, finances locales, police judiciaire et administrative, urbanisme… Pour permettre à chaque maire d’exercer pleinement et efficacement l’ensemble de ses fonctions, cet ouvrage décrit précisément l’ensemble des pouvoirs qui lui sont confiés, ainsi que les moyens d’action mis à sa disposition et l’étendue des responsabilités qui lui incombent. Entièrement actualisée, cette sixième édition prend en compte les textes les plus récents, et notamment : la loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles ; la loi n° 2013-428 du 27 mai 2013 modernisant le régime des sections de commune ; la loi n° 2013-61 du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social ; le décret n° 2012-1246 du 7 novembre 2012 relatif à la gestion budgétaire et comptable publique ; la loi n° 2012-347 du 12 mars 2012 relative à l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration des conditions d’emploi des agents contractuels dans la fonction publique, à la lutte contre les discriminations et portant diverses dispositions relatives à la fonction publique ; le décret n° 2012-2 du 2 janvier 2012 relatif aux conventions types de coordination en matière de police municipale. Riche de l’abondante jurisprudence liée à cette matière, ce guide, véritable outil de travail au quotidien, apporte des réponses précises à toutes les questions auxquelles peuvent se trouver confrontés un maire et ses proches collaborateurs lors de l’exercice de leurs fonctions.

Mais on ne s’est pas intéressé à un aspect pourtant capital de sa carrière politique, c’est-à-dire la vie parlementaire. Institut François Mitterrand et de la Fondation Jean-Jaurès. Université de Picardie Jules Verne organise, avec le soutien du CHPP, un colloque consacré à la carrière politique locale et nationale de Max Lejeune. Max Lejeune fut député puis sénateur de la Somme près de 60 ans, président du Conseil général de la Somme de 1945 à 1988 et maire d’Abbeville de 1947 à 1989. Il participa à de nombreux gouvernements de la Quatrième République.

Dans celui du général de Gaulle, de juin 1958 à janvier 1959, il fut ministre du Sahara. Max Lejeune mena l’essentiel de sa carrière politique au sein du parti socialiste avant d’en être exclu au début des années 1970 puis de rejoindre l’UDF. Il a considérablement marqué la vie locale de la Somme, en réalisant la reconstruction d’Abbeville après la Seconde Guerre mondiale puis en dirigeant le département. Alors que les historiens disposent maintenant de ses archives déposées à Amiens, les organisateurs ont estimé le moment venu de consacrer un colloque scientifique à cette personnalité emblématique.