Pharmacovigilance cardiovasculaire PDF

The pharmacovigilance cardiovasculaire PDF error occurred: You have used invalid syntax. Please contact the webmaster with any queries. Et alors que les doses habituelles chez l’adulte sont de 200 à 400 mg trois fois par jour, aucun risque accru n’a en revanche été observé chez les patients prenant moins de 1. C’est-à-dire chez la grande majorité des patients.


Pharmacovigilance cardiovasculaire décrit de façon simple, analytique et synthétique, les accidents cardiaques consécutifs à l’emploi des médicaments en décrivant la nature d’événements tels que les arythmies (tachycardie, bradycardie, extrasystoles, bigéminisme, flutter, fibrillation…), de sièges supraventriculaire et ventriculaire sans omettre les troubles de contractilité et les altérations tensionnelles. Les accidents d’ischémie myocardique mis en évidences par les altérations électriques des tracés ECG y occupent également une large place. Pour chaque atteinte cardiaque, l’auteur donne une description détaillée de l’accident dont la confirmation est apportée par un tracé ECG. Ce dernier est décortiqué de façon à permettre au lecteur non spécialiste en cardiologie d’interpréter facilement l’accident et d’en préciser la nature (trouble d’automaticité, d’excitabilité, de conduction ou de contractilité) ainsi que le siège (auriculaire, jonctionnel ou ventriculaire). Il insiste en outre sur le rôle joué par la préexistence des facteurs de risque. La connaissance du potentiel cardiotoxique d’un médicament et celle des facteurs favorisants, déclenchants et/ou aggravants permettront aux médecins d’éviter la survenue d’un accident grave lors de l’emploi d’un médicament a priori inoffensif chez un patient présentant un facteur de risqué. La connaissance de l’origine iatrogène d’un accident lors de l’arrivée du malade à l’hôpital permettra, parfois, de mettre en œuvre un traitement étiologique et pas seulement symptomatique. Pharmacovigilance cardiovasculaire s’adresse à tous les praticiens qui  » manipulent  » des médicaments potentiellement cardiotoxiques : médecins généralistes qui prescrivent ou qui surveillent les prescriptions, spécialistes en cardiologie, en psychiatrie ou en anesthésie-réanimation qui prescrivent et/ou prennent en charge les accidents cardiaques d’origine médicamenteuse. Il s’adresse enfin, bien entendu, à tous les pharmacovigilants institutionnels et à ceux qui analysent les accidents cardiaques dans les centres de pharmacovigilance. Pr. Jean-Paul Viale chef de service d’anesthésie-réanimation hôpital de la Croix-Rousse, hospices civils de Lyon

2013 chez les patients ayant certains problèmes cardiovasculaires. Il préconise en conséquence une modification des conseils d’utilisation et invite les médecins à évaluer soigneusement le risque cardiovasculaire d’un patient avant de prescrire de l’ibuprofène sur une longue durée et à des doses importantes. L’avis du PRAC ne concerne toutefois que les traitements pris par voie orale et pas les gels et crèmes à base d’ibuprofène. A noter que l’ibuprofène, l’un des médicaments les plus utilisés contre la douleur et l’inflammation, est commercialisé depuis les années 1960 sous divers noms commerciaux, comme Advil ou Nurofen.

L’arrêt du tabac, la pratique d’une activité physique, la perte de poids en cas d’obésité, une alimentation dite méditerranéenne et le traitement d’une hypertension artérielle ou d’un diabète réduisent le risque d’accident cardiovasculaire. 250 personnes âgées de 40 ans à 70 ans traitées pendant 2 ans à 6 ans. Aucun essai n’a évalué les bénéfices apportés par 10 ans ou plus de traitement par statine, et les risques auxquels un tel traitement expose ne sont pas connus. En pratique, étant donné les incertitudes et le coût de cette prévention, il est le plus souvent préférable de ne pas utiliser de statine en prévention primaire. Il y a tant à faire par ailleurs vis-à-vis du tabagisme, pour favoriser l’activité physique chez les personnes à risques, pour inciter à une alimentation moins délétère.

Quand un traitement par statine est néanmoins décidé, la pravastatine, à la dose quotidienne de 40 mg, est à privilégier. Votre demande de changement d’adresse a été transmise. Le changement sera pris en compte dans les meilleurs délais mais ne sera pas instantané. La prévention des accidents cardiovasculaires consiste d’abord à avoir une alimentation saine, à pratiquer régulièrement une activité physique telle que la marche à pied, à arrêter le tabac chez les fumeurs, à perdre du poids en cas d’obésité.