Séeberger Frères PDF

6 mai 1925 à Laval et morte le 2 mars 2015 à Paris. Elle est née Simone Micheline Bodin, puis deviendra Simone Micheline Bodin Graziani à la suite de son mariage. Normandie : son père, employé des Chemins de Fer, abandonne sa famille, séeberger Frères PDF elle est élevée avec sa sœur aînée par sa mère, institutrice à l’école Paul-Bert, de Caudebec-lès-Elbeuf. Au début de l’adolescence juste avant la Guerre, elle s’intéresse à la peinture.


Au tournant XXe siècle, trois frères, dessinateurs sur étoffe de profession, décident de se lancer dans l’aventure photographique en créant un atelier familial. Epaulés par leurs mère, sœur et épouse, Jules, Louis et Henri Séeberger s’attachent à documenter leur époque, dans le cadre des concours lancés par la ville de Paris puis pour le compte d’éditeurs de cartes postales, avant de se spécialiser dans les reportages d’élégance. Reconnaissable par une subtile harmonie de composition, l’œuvre des Séeberger se distingue de la production courante de cartes postales par une parfaite maîtrise technique et une sensibilité particulière aux personnages, considérés comme des documents vivants. De l’ouvrier, de l’artisan, du bourgeois, du commerçant ou de l’aristocrate, les Séeberger semblent dire « voici ce que nous avons vu », sans critique ni jugement. Modeste et discrète, leur vision n’en reste pas moins un témoignage émouvant et troublant de la société d’avant 1914.

Financièrement, les débuts ne sont pas florissants. Elle est invitée à rejoindre la cabine de Christian Dior,  Si M. Bettina travaille alors avec Hubert de Givenchy lors de l’ouverture de sa maison de couture. Bien sûr, c’était Bettina qui symbolisait peut-être le plus le style de la maison à ses débuts. Elle a été une précieuse collaboratrice, surtout au moment du lancement de la maison, et un fabuleux mannequin, qu’elle était déjà avant de venir chez moi. Laurence Benaïm, en résumant ces années là pour Hubert de Givenchy, rapporte à propos de Bettina :  Son égérie, la rousse Bettina, est le mannequin le plus photographié du moment : elle incarne cette nouvelle Parisienne qui fume en blouse de shirting au bar des Théâtres.

Mais elle travaille encore ponctuellement pour Valentino, toujours dans les relations publiques. En 1990, une exposition a lieu à la galerie Jean-Gabriel Mitterrand à Paris. Ne pas confondre avec Bettina Lauer, mannequin en activité vers les années 1960 ayant souvent été photographiée par Rico Puhlmann, mais également par Irving Penn. Plusieurs sources citent Laval, à la frontière de la Bretagne dans les Pays de la Loire. Rouge Baiser est un rouge à lèvres des Parfums Christian Dior qui a un énorme succès durant les années d’après guerre.

Viertel wrote that he abandoned her when she was pregnant for Bettina, a famous French model of the 50s. De son premier amour tout de même il consent à se souvenir, le mannequin Bettina Graziani, peut-être parce qu’elle le quitta pour un rival illustre, Ali Khan. Fifty fashon looks that changed the 1950s, Londres, Conran Octopus, 2012, 112 p. Liaut – Témoignage d’Hubert de Givenchy, p. Hubert de Givenchy cité in : Liaut – Témoignage d’Hubert de Givenchy, p.

13 et  Je posais pour Givenchy et je m’occupais aussi de ses relations publiques. Il exhume le style original de Givenchy avec précaution, comme cette  Blouse Bettina , créée pour la collection printemps-été 1952 en l’honneur de Bettina Graziani, mannequin vedette, puis attachée de presse de la maison. Les nouvelles ressources de la profession , p. C’était Jacques Fath qui rapporta cette idée de l’un de ses voyages aux États-Unis.

Clarke Henry – photographe américain , p. Avec la complicité des grands mannequins comme Suzy Parker, Capucine, Bettina, Anne Saint-Marie, etc. 79  Une grande complicité me liait à Henry Clarke, avec qui je travaillait souvent. Bettina en robe Jacques Fath, 1950 . Image visible in : François Besse et Mathilde Kressmann, Paris Mode : 100 photos de légende, Parigramme, septembre 2013, 128 p.

Note : Willy Maywald est l’auteur de la célèbre photo, utilisée de multiples fois dans les ouvrages, du Tailleur Bar prise sur les quais de Seine en 1947. C’est lui également qui a découvert Lisa Fonssagrives plusieurs années auparavant. Le charme de Bettina, fraîche beauté normande, qui posait également pour les dessins de Gruau ou de Bérard et quelques photographes, n’échappa pas à Ali Khan. Azzedine Alaïa, le Prince des lignes, Paris, Grasset, coll.